Mettre - Ata Irvani site officiel : Circuits en Iran et Peinture Abstraite Numérique

- Dans un grain de sable voir un monde
- Et dans chaque fleur des champs le Paradis,
- Faire tenir l'infini dans la paume de la main
- Et l'Eternité dans une heure. "
William Blake
Aller au contenu

Mettre

Expressions francaises > Mettre...
Mettre
verbe transitif
1.Faire changer de lieu.
2.Ajouter, apporter (qqch.).

Un verbe est transitif lorsqu'il introduit un complément d'objet. Le verbe est transitif indirect quand il introduit un C.O.I.* : Paul a assisté à la perquisition. Le C.O.I. est alors introduit par une préposition (à, de, sur...).
*Le complément d'objet indirect (COI) est un mot ou un groupe de mots qui se joint au verbe par l'intermédiaire d'une préposition pour en compléter le sens. C'est un complément du verbe. Il représente l'être ou la chose qui reçoit indirectement l'action que fait le sujet.
  1. "Mettre de l'eau dans son vin" est une expression qui est née vers le milieu du XVe siècle. A la base, elle s'entendait dans le sens de "faire passer sa colère". Mais aujourd'hui, elle concerne plutôt des prétentions qu'il faudrait revoir à la baisse.
  2. "Mettre les pieds dans le plat" est à rapprocher de "faire une gaffe" ou "gaffer". En effet, ce verbe signifiait en provençal "patauger dans la boue", autrement dit "dans les eaux basses". Le fond d'un plat, au sens défini précédemment, est souvent boueux et vient troubler la clarté de l'eau lorsqu'on y met les pieds.
  3. Mettre la charrue avant les boeufs : Cette expression date du XVIe siècle. Elle fait référence au repos du paysan qui démonte la charrue pour la mettre devant les bœufs, signifiant ainsi la fin du labeur. Réaliser ce geste le matin avant d'aller travailler serait faire preuve d'illogisme, les choses seraient faites dans le désordre.
  4. Mettre la main à la pâte : L'ajout à l'expression de l'attribut "pâte" pourrait être une allusion à la pâte à pain que le boulanger doit pétrir longuement. Aujourd'hui, "mettre la main à la pâte" signifie que l'on apporte son aide dans une tâche pénible ou difficile.
  5. "Mettre du beurre dans les épinards" signifie que l'on améliore ses conditions de vie, et en général dans le domaine financier. En fait, le beurre symbolise la facilité et la simplicité alors que les épinards connoteraient plutôt une situation délicate, voire des ennuis.  
  6. Mettre la clé sous la porte : Cette expression date du XVe siècle. Le fait de mettre la clé sous la porte signifie s'en aller discrètement, sans vouloir que cela se sache pour diverses raisons. Au fil du temps, transposée pour un commerce, elle signifie fermer boutique pour cause de faillite.
  7. Mettre les voiles : Cette expression datant de 1900 signifie "s'en aller discrètement". On disait déjà vers la fin du XVIIe siècle "bander ses voiles", expression au sens semblable.
  8. Mettre de l'huile sur le feu : jeter de l'huile sur le feu v. Datant du XVIIe siècle, cette expression n'est qu'une image reprenant l'amplification immédiate du feu et donc le résultat désastreux qu'obtiendrait quelqu'un en y jetant de l'huile pour tenter de l'éteindre.
  9. Mettre un bémol : Atténuer un propos en y apportant une rectification, adoucir l'importance de quelque chose, faire preuve de modération dans ses affirmations. Exemple : Ses paroles étaient enflammées, mais il a fini par y mettre un bémol.
  10. Mettre une puce à l'oreille de quelqu'un, c'est terriblement impudent quand on y songe. ... On disait alors « avoir les oreilles qui sifflent » ou « qui démangent ». C'est par cette association d'idées que serait apparue l'expression, pour décrire le fait d'éveiller le doute chez quelqu'un.
  11. Mettre la barre haut : Expression apparue au XXe siècle qui fait référence à l'épreuve d'athlétisme du saut en hauteur consistant à franchir une barre horizontale très haute. Ayant rapidement quitté le seul domaine sportif, elle s'emploie dans toute situation.
  12. Mettre la main au panier : Qu'est-ce que signifie l'expression 'mettre la main au panier' ? - Quora. Expression française utilisée pour adoucir et rendre moins vulgaire le fameux dicton "mettre la main au cul" d'une femme. pour faire gonfler leur robes pour leur donner de belles silhouettes.
  13. Mettre la cabane sur le chien : quand tout est perdu. Expression venant du rugby. Exemple: Ils viennent de se prendre un essai à une minute de la fin, c' est fini, la cabane est sur le chien !
  14. L'expression « mettre la table » nous vient en fait du Moyen-Âge. ... « Mettre la table » signifiait donc, au sens propre, installer les planches et les tréteaux dans la pièce où l'on souhaitait prendre le repas en famille.
  15. Mettre la main sur quelqu'un : Cette expression est née au cours du XXe siècle et s'emploie dans le langage courant pour signifier que l'on trouve quelque chose ou que l'on s'en empare.
  16. Mettre la viande dans le torchon : Expression française insinuant dormir ou faire dormir quelqu'un. Le fait de dire "va mettre ta viande dans un torchon" est synonyme de "au lit!" Origine: La viande en argot désigne le corps humain ou l'individu lui-même pris dans toute sa réalité carnée.
  17. Mettre les voiles : Cette expression datant de 1900 signifie "s'en aller discrètement". On disait déjà vers la fin du XVIIe siècle "bander ses voiles", expression au sens semblable.
  18. Mettre les bouchées doubles : Une bouchée est une quantité de nourriture que l'on met dans la bouche. Si l'on en met le double, on mange plus rapidement d'où le sens de cette expression qui aujourd'hui signifie augmenter le rythme de son activité ou plus généralement faire quelque chose très vite.
  19. Mettre les points sur les i :  Sert à décrire un homme minutieux, apporter des précisions et expliquer complétement ce qui semble obscur.
  20. Mettre le feu aux poudres : Expression familière qui vient de l'expression mettre le feu aux poudres en référence au monde militaire et aux explosifs. Elle exprime le fait de déclencher une réaction violente, passionnée, festive, de susciter l'excitation, un débordement de joie.
  21. Mettre les poils : Expression française du XIXème siècle qui prend ses origines dans le milieu équestre où monter un cheval à poil signifie le monter sans selle et donc le dos nu.
  22. Mettre les pieds sur la table : Fait pour quelqu'un de se faire servir un repas, sans avoir besoin de produire le moindre effort.
  23. Mettre les bouts : Cette expression date de 1910. Les bouts désignent en fait des morceaux de bois qui eux-mêmes définissent des jambes en argot. Elle fait référence à une autre expression « prendre ses jambes à son cou » pour parler de quelqu'un qui s'enfuit rapidement.
  24. Mettre le bourdon : Avoir le bourdon, c'est ressentir une tristesse lancinante, avoir les idées noires, de la couleur de l'insecte (Hyménoptère Apidé = famille des abeilles) du même nom, de la couleur aussi du cafard, autre insecte qui sert à désigner ce mal-être. ... Pour les carillonneurs, le bourdon est une cloche grave, triste.
  25. Mettre le brun : Du brun expression. Et non ce n'est pas la nouvelle couleur de cheveux de votre voisine, lorsque quelqu'un vous dis « du brun » il veut en faite vous dire « fais ch*** » il vaut donc mieux être au fait de la nuance.
  26. "Enfiler le bleu de chauffe", "Mettre le bleu de chauffe" ou "Remettre le bleu de chauffe". Ces trois locutions verbales signifient, dans le registre familier, se mettre ou se remettre sérieusement au travail.
  27. Mettre le brin : Cette expression à toutes les utilisations de merde en français. Le groupement du brin veut dire selon le contexte de la merde , du malheur , en exclamation il est ressenti comme moins grossier que son équivalent picard ; un brin est une crotte, un étron humain, la fiente d'oiseau étant appelée en picard un étron.
  28. Mettre le bazar : Lieu ou ensemble d'objets en désordre : Quel bazar !
  29. Mettre le bordel : Semer le chaos, la zizanie, le désordre.
  30. Mettre le couvert : On disait alors qu'il fallait les présenter "à couvert". De ces "couvercles", le sens s'est étendu à tous les ustensiles qui furent utilisés par la suite. Aujourd'hui, "mettre le couvert" signifie que l'on prépare la table avec des assiettes, des verres, des couteaux et des fourchettes.
  31. Mettre le couteau sous la gorge : Auparavant, la première forme de cette expression était "mettre le couteau sur la gorge", ou encore "mettre le pied sur la gorge". ... Il en est de même avec le couteau posé sur la gorge, geste très menaçant et qui signifie que l'on est en position de faiblesse. L'expression a gardé ce sens d'"être menacé".
  32. Mettre le cap sur : Se diriger vers une destination pour un navire, un bateau. Exemple : Il était prévu de mettre le cap vers La Rochelle dès le début de la journée. Aller, prendre une direction, par extension. Exemple : Mettre le cap sur Paris, c'était son rêve.
  33. Mettre le couvercle sur la marmite : Locution verbale. Stabiliser une situation qui menace de devenir incontrôlable. Quand la machine économique s'emballe, les banques mettent le couvercle sur la marmite en augmentant les taux d'intérêt.
  34. Mettre le curseur : Oui, cela signifie bien "mettre l'accent sur", mais souvent en référence à une autre attitude opposée (comme un curseur qu'on glisse de + vers -). Par exemple: "On a déjà beaucoup travaillé l'expression orale, maintenant on va plutôt mettre le curseur sur l'écrit".
  35. Mettre le doigt sur : L'expression figure la découverte non tactile mais visuelle ou intellectuelle de quelque chose. Mettre le doigt sur quelque chose signifie par exemple que l'on découvre une vérité.
  36. Mettre le doigt sur la plaie : Locution verbale. Indiquer nettement ce qui crée une situation fâcheuse pour un peuple, une famille, un individu.
  37. Mettre le doigt dans l'oeil : Cette expression pourrait être une référence grotesque à une personne se mettant le doigt dans l'œil d'un geste maladroit en voulant faire un signe de croix. ... "Se mettre le doigt dans l'œil" signifie donc que l'on se trompe complètement, que l'on fait fausse route.
  38. Mettre le doigt sur la couture du pantalon : Cette expression fait référence au garde-à-vous dans l'armée, position raide où les bras sont serrés contre le corps et les doigts touchent la couture du pantalon. Cette posture est un signe de respect, d'obéissance et de soumission à l'autorité. Autre version : "avoir le doigt sur la couture".
  39. Mettre dans le mille : Deviner juste, atteindre la cible, l'objectif.
  40. Mettre en suspens : Ce terme est aujourd'hui utilisé dans la locution adverbiale « en suspens », qui signifie « dans l'incertitude », « dans l'indécision », « dans l'attente ». Elle permet aussi de parler d'une chose interrompue. Elle n'est donc pas composée du verbe suspendre.
  41. Mettre du sien : Selon Le Robert des  expressions et locutions, y mettre du sien signifie contribuer par ses  efforts ou ses concessions à faciliter une tâche commune, à rendre plus  confortable une situation globale au sein d'un groupe.Selon Le Robert des  expressions et locutions, y mettre du sien signifie contribuer par ses  efforts ou ses concessions à faciliter une tâche commune, à rendre plus  confortable une situation globale au sein d'un groupe.
  42. Mettre en lumière : Locution verbale - (Familier) (Figuré) Rendre patent ; disposer au vu et au su de tous. (Sens propre) (Sylviculture) Par intervention sylvicole ou par accident, augmenter la lumière directe atteignant une plante, une partie de celle-ci, ou une zone.
  43. Mettre le paquet : Locution verbale - S'adonner à fond à une activité ; s'impliquer au maximum.
  44. Mettre un point d'honneur : Expression qui s'utilise lorsqu'on souhaite faire de quelque chose une question d'honneur, un engagement personnel ou qu'on y attache une importance toute particulière. Elle donne bien souvent une connotation très solennelle et une certaine intensité aux mots qui la succèdent.
  45. Mettre le nez dehors: L'expression « mettre le nez dehors » signifie « aller dehors, sortir à l'extérieur« . Elle est souvent utilisée à la forme négative pour dire qu'une personne ne sort pas de chez elle. On n'a pas mis le nez dehors depuis 3 semaines.
  46. se Mettre sur son 31 : "Se mettre sur son 31", signifie s'habiller élégamment ou de manière luxueuse. "Mettre sur soi" fait logiquement référence à la manière de se vêtir, cependant c'est l'explication du chiffre "31" qui est moins claire.
  47. Mettre son grain de sel : s'immiscer dans une conversation ; s'immiscer dans une affaire ; s'immiscer de façon incongrue dans une discussion ; se mêler à un sujet qui ne le regarde pas ; s'immiscer dans une situation où l'on n'était pas spécialement désiré ; donner son avis sans que personne l'ait demandé.
  48. Mettre sur la sellette : soumettre quelqu'un à un interrogatoire serré ; l'exposer aux jugements et aux critiques les plus sévères ; lui faire avouer des choses qu'il voulait tenir secrètes.
  49. Mettre au pied du mur : contraindre ; ne pas laisser de choix ; mettre dans l'impossibilité de s'en sortir ; forcer à prendre un parti ; ne laisser aucune issue possible.
  50. Mettre à feu et à sang : dévaster ; commettre des atrocités par des actions guerrières ; ravager.
  51. En mettre plein la vue : impressionner ; épater ; éblouir.
  52. En mettre sa tête à couper : en mettre sa main au feu ; affirmer de façon très sure ; être absolument sûr de soi ; être prêt à parier qu'on a raison.
  53. La mettre en veilleuse : se taire ; faire silence ; fermer sa boîte à camembert.
  54. Mettre à bout : faire tourner en bourrique ; porter sur les nerfs ; pousser à bout ; taper sur les nerfs ; taper sur le système ; irriter.
  55. Mettre à l'index : signaler comme dangereux ; exclure ; condamner ; indiquer qui doit être exclu ; rejeter
Retourner au contenu